Andalousie - Ce mercredi 30 mars, Andrés Bodalo, syndicaliste du SAT (Syndicat Andalou des Travailleurs et Travailleuses) a été arrêté par la Police à Jòdar, ville dont il est conseiller municipal depuis les dernières élections. Condamné à 3 ans et demi de prison pour atteinte à l’autorité lors d’un rassemblement en 2012 réclamant une représentation populaire au sein du conseil municipal et protestant contre la durée trop courte des vendanges qui leur imposait des cadences extrêmement fortes, la police est venu le chercher dans le local du SAT où il continuait ses activités syndicales malgré le jugement récent. Depuis plus de 30 ans, Andrés Bodalo avec le SAT lutte pour la défense des travailleurs, en particulier des travailleurs journaliers agricoles, pour la nécessité de conditions de travail décentes, et l'application du droit du travail.

L’acharnement judiciaire dont est victime Andrés Bodalo n’a d’autre objectif que de criminaliser le SAT et l’ensemble du mouvement syndical andalou.

 

Nous exprimons toute notre solidarité internationaliste envers Andrés Bódalo et nos camarades du SAT.

Liberté pour Andrés !

2016 SAT AndresBolado


SLB logo3

logo slogan