Clément Méric, militant syndicaliste et antifasciste de 18 ans originaire de Brest, a été assassiné hier, mercredi 5 juin par un groupe de fasciste. Son meurtre, loin d'être un évènement isolé, est un acte politique.

L'ensemble des syndiqués SLB tient à exprimer tout son soutien à sa famille et à ses amis. Clément était un camarade et nous appellons l'ensemble des travailleurs et travailleuses de Bretagne à participer aux différents évènements en son hommage. Cependant, face à l'offensive fasciste à laquelle nous devons faire face chaque jour, le meilleur hommage que nous pourrons lui rendre, est de continuer et intensifier la lutte contre la peste brune de manière frontale et radicale, dans les idées et dans la rue.

Interdire des groupes d'extrême-droite serait un message important envoyé par le gouvernement et pour une fois, un message positif. Mais cette mesure ne serait que provisoire et ne règlerait en rien le problème. Nous savons que la seule alternative à cette monté du fascisme, c'est l'auto-organisation populaire, dans les quartiers, dans les établissements

scolaires et dans les centres de travail. Il s'agit, pour nous, d'organiser une résistance quotidienne face au racisme ordinaire, face aux groupuscules fascistes, mais aussi, face à la politique xénophobe du gouvernement, qui stigmatise et expulse chaque jour, migrants et populations Roms.

Clément sera toujours à nos côtés dans ce combat.

Faskouriezh, nag amañ ! Nag ul lec'h all !

Ni oubli, ni pardon !

 

2013 clement

SLB logo3

logo slogan