Les attaques incessantes à l'égard des travailleurs-euses prennent toujours plus d'envergure et ce pour justifier des politiques gouvernementales toujours plus libérales. Les précaires, étudiants et tous les opprimés par ce système capitaliste sont encore les cibles privilégiées de l'économie en marche ! et de ses ordonnances. Face à ces régressions sociales favorisant toujours plus la domination du patronat et de ses représentants, nous nous devons d'appeler à la mobilisation pour cette nouvelle date du 10 octobre. SLB Roazhon appelle donc à manifester le 10 octobre à Charles de Gaulle pour 10h30. Tagadennoù lieseurt o erru war kein al labourerien a zo pouezusoc'h pouezusañ e-barzh politikerezh frankizour ar gouarnamant. Taget eo labourerien diasur, studierien hag an holl dud gwesket gant reizhad kapitalour an ekonomiezh "en marche" hag e urzhiadennoù.  Diskar ar wirioù sokial, o servij  ar c'hapitalourien hag e velestradurezh a rank lakaat ac'hanomp da vanifestiñ ur wezh c'hoazh. Galv a reomp al labourerien da vanifestiñ dimeurzh 10 a viz Here war blasenn Charles de Gaulle da 10e30 e Roazhon.

SLB Roazhon appelle à manifester le 21 septembre. La précédente mobilisation a réuni un important nombre de personnes mais les violences à l'encontre des travailleurs et travailleuses perdurent et se multiplient. Nous ne pouvons tolérer cette course effreinée à l'appauvrissement des plus pauvres dans l'optique toujours de l'enrichissement des plus riches. C'est donc pourquoi l'union locale SLB Roazhon appelle tous ses adhérants et sympathisants à manifester à Rennes depuis Charles de Gaulle à 11h ou depuis l'université de Rennes 2 à 10h.

SLB Roazhon appelle à manifester le 12 Septembre.

Les attaques contre les travailleurs et travailleuses se multiplient et les ordonnances sur le code du travail sont le symbole d'une politique aux ordres du patronat. C'est à ce titre que l'union locale SLB Roazhon appelle tous ses adhèrents et sympathisants à manifester le 12 septembre à Rennes sur la place Charles de Gaulle à 11h.

Au moment où la loi El Khomri apparaît comme une des plus graves attaques contre le prolétariat, les syndicats n’ont jamais apparu autant divisés. Et la méfiance des travailleurs et travailleuses vis-à-vis de ces centrales syndicales tentaculaires n’a peut-être jamais été aussi importante.

SLB logo3

logo slogan