Voilà maintenant 4 mois que la réforme des rythmes scolaires a été mise en place dans certaines communes et il parait évident qu’il y a eu un manque de concertation et de réflexion sur sa mise en place. Rythme des enfants : journées fragmentées, désorientation des enfants notamment en maternelle. Conditions de travail : manque de locaux, taux d’encadrement insuffisant… Aggravation des inégalités : les moyens diffèrent selon les communes, pour des raisons financières les communes peuvent être amenées à faire payer les activités.

En 2014, toutes les écoles publiques devront mettre en place la réforme. Bien qu'elle ne soit pas obligatoire pour les écoles privées et Diwan, les directeurs doivent d'ores et déjà faire part de leur décisions en tenant compte de l'environnement de l'école qui peut être modifié (service de garderie, cantine, centre de loisirs, animateurs...). Le réseau Diwan, de son côté ne se positionnera pas avant la fin de l'année.

Si le Réseau suit la réforme, les difficultés pourront être accrues à Diwan car le coût de ces activités devra être pris en charge par les associations de parents d’élèves qui ont déjà des difficultés financières.

SLB attire aussi l'attention sur les difficultés financières qui se répercuteront sur les enseignants de Diwan. Pour beaucoup d'entre eux, les temps de trajets domicile-travail, et les coûts qui y sont liées sont déjà importants. Rajouter une journée dans la semaine accroîtrait d'autant leurs dépenses sans contrepartie financière. C'est un obstacle de plus pour le recrutement de nouveaux enseignants.

Il est nécessaire pour une réforme de qualité prenant en compte les besoins spécifiques de chacun et surtout des enfants de prendre le temps nécessaire à sa bonne mise en œuvre que ce soit au sein de l’éducation Nationale comme au sein de Diwan.

C’est pourquoi SLB appelle tout le personnel de Diwan (enseignants, ATSEM et animateurs) à faire grève le 5 décembre pour obtenir la suspension immédiate de la mise en œuvre de la réforme et l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires.


SLB logo3

logo slogan