2015 seita breizhtobacco2SLB, Sindikad Labourerien Breizh, Syndicat des Travailleurs de Bretagne, appelle l'ensemble des syndiqués, sympathisants et l'ensemble des travailleurs et travailleuses de Bretagne à venir soutenir les anciens ouvriers de la Seita de Carquefou.

Alors que ceux-ci ont réussi à monter un projet de coopérative ouvrière qui permettrait de sauver une trentaine d'emplois, la direction d'Imperial Tobacco, entreprise qui a engrangé plus de 2,5 milliards d'euros nets de profit en 2014, refuse de respecter sa parole et de céder, pour l'euro symbolique, les machines nécessaires à ce projet. Ce géant de la production de tabac décide plutôt d'envoyer ces outils de travail... à la casse !

La fermeture de l'usine de Carquefou et la destruction de plus de 300 emplois, ayant pour seul motif la soif de cumuler toujours plus de profit, ne suffisent pas à ces requins. Ces derniers osent saboter et détruire des machines en état de marche, plutôt que d'envisager leur réappropriation par les ouvriers.

Cette situation est une preuve de plus que le patronat, qu'il soit français, breton, anglais ou multinational, ne laissera jamais ceux qui produisent, ceux qui utilisent et ceux qui connaissent le mieux leurs propres moyens de production, les reprendre. Le patronat ne laissera jamais non plus un tel concurrent se constituer, si petit soit-il.

S'ils ne résistent pas, d'innombrables travailleurs continueront à subir l'exploitation, verront actionnaires et patrons s'enrichir toujours plus à leurs dépens et une fois jugés trop peu rentables, ils seront licenciés pour que d'autres ouvriers, jugés «moins coûteux», se fassent exploiter à leur tour.

Les camarades ex-Seita refusent de se soumettre à cette loi du plus fort !

Soyons nombreux à  les soutenir, samedi prochain 28 novembre prochain, à 10h00, devant la préfecture de Nantes.

 


SLB logo3

logo slogan